Docteur CELDRAN Johann. Copyright © Tous droits réservés..
Accueil.Bases physiques.L'imagier.Formulaires.Cotations.Nous contacter.
Recherche par mot clé sur notre site :

La nouvelle version simplifiée du score TI-RADS (Dr Gilles RUSS, Open Journal of Radiology, 2013) est basée sur la présence ou non d’un ou de plusieurs signes forts de suspicion suivants :

 

  -  Plus épais que large

  - Contours anguleux ou lobulés

  - Fortement hypoéchogène

  - Microcalcifications

 

 

Cette classification (plus simple à utiliser et davantage reproductible d’un opérateur à l’autre) est la suivante (et je vous en ai par ailleurs dessiné l’algorithme en pièce jointe afin d’en faciliter la mémorisation pour ceux que cela intéresse) :

 

TIRAD 2 :

   - Kyste simple : anéchogène, vasculaire, paroi fine et régulière. Notez que les kystes colloïdes peuvent contenir des ponctuations hyperéchogènes millimétriques, mobiles et pouvant générer un artéfact en queue de comète (granulations colloïdees)

   - Nodule spongiforme : constitué de logettes liquidiennes > à 50% de la surface du nodule et séparées par des cloisons isoéchogènes

  - « white knights » :  il s’agit, dans un contexte de thyroïdite chronique auto-immune, de plages arrondies hyperéchogènes, bien circonscrites mais sans halo, multiples. Ils représentent probablement des zones de régénération et correspondent au plan cytologique à des contingents oncocytaires

   - Macrocalcification isolée : avec son cône d’ombre postérieur, sans vascularisation ni composante tissulaire

 

 

TIRAD 3 :

Nodule isoéchogène ou hyperéchogène ne présentant aucun des signes forts de suspicion

 

TIRAD 4 :

A : Modérément hypoéchogène (inférieure à la glande mais supérieure aux muscles) ne présentant aucun des signes forts de suspicion

B : 1 ou 2 signes forts de suspicion et pas de ganglion suspect

 

TIRAD 5 :

Au moins 3  signes fort de suspicion et / ou ganglion suspect

 

 

L’image...

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page

Docteur CELDRAN Johann