Docteur CELDRAN Johann. Copyright © Tous droits réservés..
Accueil.Bases physiques.L'imagier.Formulaires.Cotations.Nous contacter.
Recherche par mot clé sur notre site :

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page.

Docteur CELDRAN Johann

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page.

Coupe transversale d’un bronchogramme liquidien  associant les lignes hyperéchogènes sans cône d’ombre d’un bronchogramme hydrique superficiel, et les images en rail d’un bronchogramme hydrique profond. Le bronchogramme hydrique superficiel ne montre qu’une image linéaire, plus ou moins épaisse, échogène, sans cône d’ombre. Il s’agit des 2 parois bronchiolaires non résolues par le faisceau ultrasonore

 

Bronchogrammes aériques au sein de deux syndromes alvéolaires constitués avec leur cône d’ombre impur plus ou moins marqué (selon l’importance de la surface aérique rencontrée par le faisceau ultrasonore). On appelle bronchogramme aérique en échographie une structure linéaire hyperéchogène engendrant un cône d’ombre impur (car de type aérique), visualisée au sein d’un syndrome alvéolaire.

Coupe longitudinale d’un syndrome alvéolaire. Images successives d’une séquence d’enregistrement montrant un bronchogramme hydrique profond sous la forme de deux traits hyperéchogènes et sans cône d’ombre (images en rail) reproduisant la structure tubulaire de la bronche.

 

 

 

 

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page.

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page.

Coupe longitudinale d’un syndrome alvéolaire constitué avec son échostructure hétérogène typique.

1 : Disparition de la ligne aéro-pulmonaire

2 : Alvéologramme hydrique (hypoéchogène et homogène au contact de la paroi)

3 : Bronchogrammes hydriques (linéaires et “ en rail ”, sans cône d’ombre)

4 : Bronchogrammes aériques et leur cône d’ombre

5 : Diaphragme

6 : Foie