Docteur CELDRAN Johann. Copyright © Tous droits réservés..
Accueil.Bases physiques.L'imagier.Formulaires.Cotations.Nous contacter.
Recherche par mot clé sur notre site :

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page

L’image...

 

Celle d’une grossesse molaire.

 

Une première 'échographie réalisée 15 jours avant celle-ci (motivée par une demande de datation de grossesse) montrait une image liquidienne intra-utérine péjorative quand à l'hypothèse d'une grossesse évolutive : sac gestationnel « présumé » de 35mm de diamètre moyen, à contenu hétérogène (échos intra-utérins inorganisés, avasculaires au doppler, sans formation embryonnaire individualisable pour un Béta HCG contrôlé à 60 000 mUI/ml) à la faveur, en premier lieu, d'une rétention de débris ovulaires d'une grossesse arrêtée.

 

Une surveillance du taux de Béta HCG est proposée à la patiente.

Nous sommes donc maintenant à J+15. La patiente se porte bien en dehors de métrorragies persistantes et de signes de grossesse marqués. Les HCG ont continué à monter de façon « notable » (500 000 mUI/ml).

En scopie (images jointes).  on retrouve un sac liquidien intra-utérin de croissance majorée par rapport au premier examen, avec, en son sein, à une augmentation franche du matériel échogène inorganisé. On précise toujours l'absence de structures embryonnaires ou préplacentaires reconnaissables, l'absence de vascularisation au doppler couleur..

 

La grossesse molaire est confirmée par l’anatomopathologie.

 

Vous pouvez visualiser cette grossesse molaire sur cette courte séquence vidéo : Cliquez ici

 

 

Vous trouverez ci-dessous une autre image de grossesse molaire :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dr CELDRAN Johann