Docteur CELDRAN Johann. Copyright © Tous droits réservés..
Accueil.Bases physiques.L'imagier.Formulaires.Cotations.Nous contacter.
Recherche par mot clé sur notre site :
Pachypleurite non symphysante

 

 

 

 

Celle d’une pachypleurite droite non symphysante.

 

- La pachypleurite est ici évidente en haute fréquence en comparaison avec l’image contro-latérale prise au même niveau d’examen.

- L’espace inter-costo-aérique (EICA) est de 10.2mm (versus moins de 8mm à gauche).

- L’épaisseur de la pachypleurite est chiffrée à 2.6mm (trop pour un simple liseré graisseux qui mesure rarement plus de 1mm)

- On note persistance du signe de glissement (et donc l’absence de symphyse pleurale) sur cette courte séquence vidéo : cliquez ici.

 

- En mode TM (Time Mouvement), la manœuvre de sensibilisation respiratoire est négative (lorsque le malade expire, l’image hypoéchogène ne s’élargie aucunement) : il ne s’agit pas d’un épanchement pleural millimétrique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coupes sagittales para-rachidiennes gauche et droite en haute fréquence (14 MHz) chez une même patiente avec mesure et comparaison des EICA. La mesure de l’EICA droite est nettement augmentée (15.4mm pour une normale entre 6 et 10mm) en comparaison du côté opposé (10mm). La mesure directe de la pachypleurite droite ne posait cependant ici aucun problème (5.2mm)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mesure directe d’une pachypleurite avec une sonde de 7.5 MHz  (Coupes sagittales para-rachidiennes) prenant soin d’exclure le liseré graisseux extra-pleural (flèche) de la mesure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’image...

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page.

Docteur CELDRAN Johann
Autres images...