Docteur CELDRAN Johann. Copyright © Tous droits réservés..
Accueil.Bases physiques.L'imagier.Formulaires.Cotations.Nous contacter.
Recherche par mot clé sur notre site :
Ténosynovite du tendon radial du carpe

Cette patiente, âgée de 50 ans, est traitée depuis plusieurs mois pour une ténosynovite de De Quervain droite.

 

Mais a bien y regarder, la douleur est localisée au bord radial de la face antérieure du poignet, exacerbée par la flexion contrariée du poignet.

 

L’échographie comparative des poignets ne retrouve pas d’arguments francs pour une ténosynovite de De Quervain : il n’est pas retrouvé d’épaississement hypoéchogène et hyperhémique du rétinaculum entourant les tendons long abducteur et court extenseur du pouce (qui devrait être supérieur à 1.7mm selon certains auteurs et surtout plus épais que du côté contro-latéral).

 

Par contre, les coupes axiales et longitudinales comparatives  de la face palmaire externe du poignet mettent en évidence, au niveau du poignet droit, un épaississement du tendon fléchisseur radial du carpe et de sa gaine (proche de son insertion  sur la base du 2ème métacarpien) en faveur d’une ténosynovite de ce tendon, sans épanchement évident ni kyste synovial associé. Il n’est pas relevé de fissuration tendineuse ni d’hyperhémie au doppler énergie.

 

Pour mémoire, le tendon fléchisseur radial du carpe chemine en dehors du canal carpien, dans un dédoublement du rétinaculum des fléchisseurs, et en dedans des tubercules du scaphoïde et du trapèze, pour venir s'insérer sur la base du 2ème métacarpien.

L’image...

Cliquez sur l’image pour la voir en pleine page

Docteur CELDRAN Johann